Subscribe via RSS Feed Suivez moi sur Pinterest Suivez moi sur Google Plus Suivez moi sur YouTube

Réflexions

La Franc-Maçonnerie est un ordre cosmopolite…

23 août 2014 0 Comments


franc-maçonnerieVoici un extrait de  « Address to a French Gentleman« , R. Trewman, The Principles of freemasony declineated, 1777,  tiré de l’ouvrage Franc-Maçonnerie et cosmopolitisme au Siècle des Lumières, de Pierre-Yves Beaurepaire, aux éditions Edimaf, 1998.

« Toi, notre frère, natif et sujet d’un autre royaume, puissant et éclairé, en entrant dans notre Ordre, tu viens de contracter des liens sacrés et amicaux avec des milliers de maçons dans cette nation et bien d’autres.

Souviens toi toujours que l’Ordre dans lequel tu viens d’entrer exige de toi que tu considères le monde comme une grande république, dont toutes les nations constituent une seule famille, et dont tous les individus sont les enfants.

C’est pourquoi, lorsque tu reviendras dans ton pays, prends garde à ce que le champ de tes amitiés ne se limite pas au cercle étroit de ta nation, ou de religions particulières, mais soit réellement universel et s’étende à toutes les branches de la race humaine. ».




Pourquoi nous appelons-nous Francs-Maçons ?

21 août 2014 0 Comments


logo-hiverC’est encore une planche de Roger Jomini, de la Loge Tolérance et Fraternité, à l’Orient de Genève, que je partage avec vous. Cette fois-ci il s’agit du « Pourquoi nous nous appelons Francs-Maçons »

Il nous offre cette fois-ci une très belle définition de ce que signifie « être un Franc-maçon » … tout réside dans l’humanisme et dans l’Homme.

Continue Reading »

Les deux branches de l’Arbre

20 août 2014 0 Comments

branche arbreLES DEUX BRANCHES DE L’ARBRE

 Il y a bien longtemps, sur une lande desséchée, se trouvait un arbre extraordinaire. Il était très vieux, aussi vieux, disait-on, que la Terre ; et il donnait des fruits merveilleux, dorés et luisants comme des soleils. Ces fruits faisaient ployer deux énormes branches. Hélas, personne ne pouvait profiter de ce don du ciel, car l’une des deux branches portait des fruits empoisonnés ; et l’on ignorait laquelle. Tous salivaient donc devant ces fruits offerts, mais aucun n’y touchait.

Vinrent des temps de famine. Un printemps trop glacial ravagea les vergers, un été trop sec brûla la moisson. Seul le vieil arbre portait ses fruits, plus beaux que jamais. Continue Reading »

Pensée : Sur le chemin, un oeuf et une pyramide…

16 août 2014 0 Comments

Sur le pont d’un navire traversant l’Atlantique de nuit, se tenaient un œuf dur et une pyramide. À mi-chemin du voyage, l’œuf commença à se plaindre du roulis.

L’œuf s’adressa alors à la pyramide : « comment faites-vous pour supporter cet effroyable mode de transport ? Pour ma part je ne puis en endurer davantage ! La pyramide répondit très étonnée : « Qu’y a-t-il qui vous gêne autant sur ce navire, mon cher compagnon de voyage ? » Il s’ensuivit le dialogue suivant : Continue Reading »

Réflexion : On ferme des cercles

15 août 2014 0 Comments

Il est toujours nécessaire de savoir quand se termine une étape de la vie. Si tu insistes à vouloir rester en elle au-delà du temps nécessaire, tu perds la joie et le sentiment du reste. Il faut fermer des cercles, ou fermer des portes, ou fermer des chapitres, comme tu voudras le nommer. L’important est de pouvoir les fermer, et laisser aller les moments de la vie qui se clôturent.

Ton travail s’est terminé ? Ta relation amoureuse s’est terminée ? Tu ne vis plus dans cette maison ? Tu dois partir en voyage ? Tu peux passer beaucoup de temps de ton présent « anéanti » dans les pourquoi, en te repassant le film et en essayant de comprendre le pourquoi du comment de telle ou telle chose. L’usure qui s’en suit sera infinie, parce que dans la vie, toi, moi, tes amis, tes enfants, tes frères et soeurs, tous et toutes sommes sur le chemin vers la fermeture de chapitres, tournant la page, terminant avec des étapes, ou avec des moments de la vie et continuant à aller vers l’avant. Continue Reading »

Paroles de Sage : Je sais si peu de l’autre

15 août 2014 0 Comments

Je sais si peu de l’autre

autre

Je sais si peu de l’autre,

je ne puis être que réceptif,

tout jugement est trompeur.

Je le découvre à chaque instant.

Quand j’accepte que je ne sais rien,

que rien n’est saisissable,

opère le charme. Continue Reading »

Réflexion : Être ou paraître ?

14 août 2014 0 Comments

ETREPARAITRECela ne m’intéresse pas de savoir quel est ton métier, ce que je veux savoir, c’est ce qui te tient à cœur et si tu oses rêver d’accomplir tes désirs, si tu es prêt à paraître fou, par amour ou pour tes rêves, pour l’aventure d’être vivant.

Je veux savoir si tu as touché le cœur de la tristesse, si tu es ouvert, suite aux épreuves de la vie ou si tu t’es desséché et fermé par peur de la douleur.

Je veux savoir si tu peux expérimenter ta douleur ou la mienne sans chercher à la cacher, à la diminuer ou à la solutionner. Continue Reading »